Plaisirs d’été

Les manifestations officielles qui occupent mon agenda d’élu vont s’interrompre au coeur de l’été. Ma toute dernière sortie, très agréable, m’a permis d’assister à l’ouverture d’une exposition et à la signature de conventions en faveur du patrimoine et de la biodiversité que la ville de Chécy passe notamment avec deux associations locales (CAVE et Chécy les amis du patrimoine).
Je recommande de visiter l’exposition des superbes photos de Didier Ducanos d’ici le 9 septembre prochain au musée de la Tonnellerie de Chécy. Elle vient conforter le partenariat de la ville de Chécy avec le MOBE, c’est à dire le nouveau Musée d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement qui prendra la suite du Museum. Il y a en effet urgence à protéger et reconquérir la biodiversité autour de nous et notamment dans ce poumon vert à l’Est de la Métropole dont ont très bien parlé Jean-Vincent Valliès, maire de Chécy, et Stéphanie Anton, adjointe au maire d’Orléans, représentant le maire et président de métropole Olivier Carré. Dommage qu’une autre collectivité que je connais bien s’apprête à casser sa tirelire pour venir ravager les lieux à Mardié et attirer à Chécy une circulation automobile accrue.

La semaine dernière, c’est à Lorris que j’assistais à une autre inauguration d’exposition, celle que le Musée de la Résistance et de la déportation consacre, sous le titre « levés avant le jour », aux brigades internationales, de la guerre d’Espagne à la résistance. Très émouvant d’écouter Claire Tanguy, fille du colonel Rol-Tanguy et présidente de l’association des Amis des combattants de la guerre d’Espagne. Elle retraça avec précision l’engagement qui caractérisait les militants de tous pays partis combattre en Espagne pour la République agressée. Et comment ceux qui en revinrent, furent ensuite parmi les premiers résistants de l’intérieur en France. A visiter avant le 31 août !

À partir d’aujourd’hui, ce sont les loisirs qui commencent même si un reliquat de conscience professionnelle m’amène à visiter un lieu dont le Département est propriétaire et dont je n’avais pas encore pu découvrir l’aménagement récent par la Maison de la Loire du Loiret. Il s’agit du site de Courpain, en bord de Loire à l’Est de Jargeau. A la place d’une ancienne carrière, on trouve désormais un refuge pour la faune et la flore de Loire, un lieu protégé mais où les visiteurs peuvent accéder pour en éprouver la richesse naturelle. Grâce à la Maison de la Loire, il est même possible d’y être accompagné d’animateurs.trices compétent.e.s pour mieux connaître la diversité des oiseaux ou de leur habitat. Coup de chance, de ce côté-ci de Jargeau, la collectivité évoquée plus haut n’a pas prévu de troisième pont de Jargeau.

Bonnes vacances à ceux qui peuvent en prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *