Rire jaune avec le bois énergie

Ce matin, la session se poursuivait dans un horaire contraint par la volonté d’examiner tous les rapports avant la pause déjeuner, étant entendu qu’un débat supplémentaire est programmé à propos des projets de la Métropole d’Orléans.

Le premier rapport visait à ajuster le budget 2017 des infrastructures routières et je décidai d’y opposer un vote défavorable de nature symbolique en cette période de déforestation massive dans le cadre de la déviation de la RD921 à Saint-Denis-de-l’Hôtel.

Ne voulant pas toutefois polémiquer une énième fois avec mes collègues, je décidai de les faire rire, d’un rire jaune en ce qui me concerne, tout en dénonçant les absurdités des choix départementaux et de la communication qui les accompagne comme on peut le voir en ce moment près de la forêt rasée à Saint-Denis-de-l’Hôtel et Mardié.

Une fois n’est pas coutume, je vous livre à la fois l’enregistrement (applaudissements inclus) et le support écrit de mon intervention :


télécharger

Le président ne se trompa nullement quant au sens (inverse) à donner à mes paroles.
Conscient que je parlais de la destruction récente de vastes zones de forêt, il précisa que, lorsque le Département abat des arbres pour les besoins d’une infrastructure, il « compense largement ». Selon Marc Gaudet, « il y a défrichement » actuellement mais « il y aura replantation ».

Cher Marc, je te prends au mot, rejoins-nous avec un arbre et des outils, dimanche 17 décembre, pour une belle REFORESTATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *