Patrimoine du canal d’Orléans

Balade à la découverte du canal et de son passé

Depuis Combleux jusqu’à Fay-aux-Loges, sur un peu plus de 13 km, nous nous proposons une balade sur le chemin de halage à pieds ou à vélo, à la découverte du patrimoine culturel du canal. Grâce à lui, revivez la grande époque des mariniers du canal d’Orléans. La balade se fait sur le chemin de halage, longeant le canal en rive gauche (la rive gauche d’une voie d’eau est celle qui se trouve à gauche de celle-ci lorsqu’on regarde vers l’aval).

Départ de la balade
Départ de la balade

Départ : Ecluse de la Patache à Combleux

Jusqu’en 1921, tout le trafic passait par cette écluse. Certains chalands de Loire, trop grands pour passer les écluses déchargeaient leur cargaison en Loire, dans le port de Combleux, afin qu’elle soit rechargée sur des péniches adaptées au canal. D’autres s’engageaient dans le canal pour se diriger vers la capitale. Avant de passer l’écluse, les mariniers se signalaient à la maison du contrôleur, grande bâtisse à côté de la maison éclusière, dominant l’entrée du canal.

La maison du contrôleur
La maison du contrôleur

Le restaurant de la Marine, datant d’avant la révolution, était alors le rendez-vous de tous les mariniers.

La Marine au début du 19è s. La Marine aujourd'hui
La Marine au début du 19è s. La Marine aujourd’hui

Sur la maison éclusière on peut observer une plaque indiquant les distances vers les principales villes ligériennes de Briare à Saint-Nazaire. A côté, on trouve graver les hauteurs d’eau atteintes par les trois grandes crues de 1846, 1856 et 1866.

Tableau des distances des villes ligériennes Marque des crues
Tableau des distances des villes ligériennes Marque des crues

D’autres vestiges de cette époque sont visibles :
– Une cale empierrée, juste à la sortie du canal.
– un touret dominant la sortie de l’écluse permettait de guider les bateaux arrivant de la Loire afin de leur faciliter l’entrée dans l’écluse. Celui-ci fut rénové en 2006. Près du touret se dresse aujourd’hui un girouet rappelant à tous que la Loire à cet endroit est classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO.
– Un lavoir juste devant une ancienne maison qui était dans ces temps là une épicerie tenue par Rose Maréchal chez qui tous les mariniers s’arrêtaient pour faire leurs achats.
– Une ancre gravée sur les parois de la sortie de l’écluse

Cale de Combleux Ancre gravée sur l'écluse
Cale de Combleux Ancre gravée sur l’écluse
Le girouet de l'UNESCO Le touret
Le girouet de l’UNESCO Le touret
L'ancienne épicerie L'épicerie aujourd'hui habitation
L’ancienne épicerie L’épicerie aujourd’hui habitation

Dès que l’on quitte l’écluse de la Patache en remontant le canal vers Chécy, on découvre l’embranchement du canal qui va vers Orléans.

Embranchement vers Orléans
Embranchement vers Orléans

Km 0,3 : Lavoir

Ce lavoir était très utilisé par les habitantes alors que le trafic sur le canal battait son plein.

Le lavoir
Le lavoir

Km 0,4 : Pont du déversoir

Le déversoir est franchi sur un pont de bois. Comme son nom l’indique, il sert de trop plein pour le canal. Equipé depuis 2009 de vannes à déclenchement automatique, il a pour mission d’éviter le débordement du bief de Chécy-Combleux.

Pont du déversoir hier Pont du déversoir aujourd'hui
Pont du déversoir hier et aujourd’hui

Km 0,8 : Port-à-l’Ardoise

Simple élargissement du bief, le Port-à-l’Ardoise a été créé en 1783-1784 pour accueillir ardoises et pierres à destination de la capitale.

KM 1,2 : Pont Tournant

Le Pont Tournant doit son nom à un ancien pont pivotant construit au 18è siècle et détruit par la crue de 1789. Il fut reconstruit en 1890 afin de remplacer les bateaux qui assuraient la traversée du canal.

Le pont tournant de nos jours
Le pont tournant de nos jours

Km 1,4 : Cale-à-Girard

Du nom d’un ancien maître marinier logeant au Clocheton, la cale-à-Girard occupe une partie de l’ancien tracé du canal avant qu’il ne soit déporté de quelques dizaines de mètres vers le sud afin de faire face à des problèmes de fuites. Cette cale, pouvant être mise à sec en obstruant son entrée par des batardeaux (poutres de bois) servait à la réparation des péniches.

La cale à Girard asséchée
La cale à Girard asséchée

Km 2,8 : Passerelle

Une passerelle métallique permet de traverser le canal et de rejoindre le bourg de Chécy par un escalier gravissant le coteau.

La nouvelle passerelle de Chécy
La nouvelle passerelle de Chécy

Km 3,3 : Lavoir et Pont Auger de Chécy

Le pont Auger est un très ancien pont puisqu’on trouve des traces d’un premier pont à cet endroit en 1389. Il avait pour mission de desservir les terrains communaux des Pâtures. Détruit par la crue de 1788-1789 il sera reconstruit puis doublé par une arche marinière permettant le franchissement du canal.

Le lavoir actuel date de la fin du 19è siècle. Construit en remplacement d’un ancien lavoir à ciel ouvert il se situe à l’emplacement du Port du Bourg qui ravitaillait Chécy.

Lavoir de Chécy Ancienne arche du pont Auger
Lavoir de Chécy Ancienne arche du pont Auger

Km 5,2 : Pont et écluse de Mardié

C’est à cet endroit, nommé Pont-aux-Moines que se situe le Point infos tourisme du canton de Chécy. Ouvert de début juin à fin août, ne manquez pas de vous y arrêter. Vous y trouverez toute la documentation utile pour découvrir notre canton.

Le pont de Mardié Le point infos tourisme
Le pont de Mardié Le point infos tourisme

L’écluse de Pont-aux-Moines a pour dimensions 40,50 m par 5,20 m et permet de franchir une chute de 3,40 m. Pour permettre aux convois exceptionnels de franchir le canal, le pont sur celui-ci a été doublé.

L'écluse de Pont-aux-Moines Le pont aujourd'hui
L’écluse de Pont-aux-Moines Le pont aujourd’hui

A Pont-aux Moines, le Cens, dont le cours se mélange souvent avec le canal, est bien visible derrière le point infos. Un lavoir entièrement rénové est bien visible.

Le lavoir de Pont-aux-Moines sur le Cens
Le lavoir de Pont-aux-Moines sur le Cens

Une passerelle toute récente permet de le franchir et d’arriver devant le bassin de l’écluse où se trouve l’Oussance, bateau pour la promenade appartenant au Syndicat du canal mais aujourd’hui inutilisé faute de gestionnaire.

La passerelle sur le Cens Bateau promenade l'Oussance
La passerelle sur le Cens Bateau promenade l’Oussance

Km 8,1 : Pont de la tangentielle

A cet endroit le canal d’Orléans passe sous la voie expresse reliant Orléans à Châteauneuf-sur-Loire. Seuls les bateaux ayant un tirant d’air inférieur à 2m40 pourront passer dessous, ce qui sera une contrainte importante pour le développement d’une navigation commerciale sur le canal.

Le pont de la tangentielle
Le pont de la tangentielle

Km 9,6 : Ecluse de Donnery

Aux dimensions identiques à celles de l’écluse de Pont-aux-Moines, l’écluse de Donnery permet de franchir un dénivelé de 1,90 m.

L'écluse de Donnery
L’écluse de Donnery

Pour en savoir plus sur le canal :
– Michel Marinier, 2004 – Chécy, 10 siècles d’une histoire redécouverte.
– Jean Senotier, non daté – Les canaux du Centre de la France. Entente et Anco. 91 p.