La solidarité sera-t-elle bien « assise » dans le Loiret ?

Alors que la dernière journée des Assises de la solidarité va se tenir ce jeudi 10 septembre, sur le thème de l’insertion cette fois, je reviens de façon plus globale sur le bilan que je tire des premières étapes, en juillet dernier, sur les thèmes des personnes âgées, de l’enfance et des personnes handicapées.

Après des années de système Doligé à la tête du Département, les Assises proposées par le nouveau président, Hugues Saury, renouvellent radicalement l’approche des partenaires extérieurs au Département qui lui sont si utiles pour remplir son rôle de service public social.

L’impression générale qui ressort des deux premières journées est positive. C’est le début seulement mais le rétablissement du dialogue entre administration et associations ne peut que me réjouir puisqu’il figure dans les programmes électoraux du groupe socialiste et écologiste depuis ma campagne électorale de 2008. Cette étape est indispensable au retour à une confiance réciproque entre le Département et ses partenaires.

Bien entendu, ce n’est pas encore « le changement, maintenant » comme disait l’autre. Il y a peu de chances que l’on cesse d’avoir des enfants laissés pour compte quand ils ne sont pas français ou bien de jeunes majeurs sans aucun suivi au sortir d’une enfance difficile (mais de cela, il sera encore question demain lors des assises de l’insertion).
Lire la suite

La solidarité mérite de solides Assises

Trois mois après son élection à ce poste, le nouveau président départemental, Hugues Saury, lançait aujourd’hui les « Assises » thématiques destinées à rétablir le dialogue avec les partenaires du conseil départemental, à commencer par les associations. Sans surprise, ce sont les questions de solidarité qui arrivent les premières dans cette démarche puisque cette compétence majeure du Département a le plus souffert de la vision purement comptable du précédent exécutif. Bien entendu, Hugues Saury dément tout reniement des choix de son prédécesseur mais ces dénégations ne font que renforcer l’idée selon laquelle, dans la méthode au moins, la politique départementale a radicalement changé. C’est donc avec beaucoup d’intérêt que j’ai assisté et participé à cette première journée consacrée à l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées.
Lire la suite