Communiqué : Les droits de l’enfant d’abord, dans le Loiret comme ailleurs

Élus écologistes du département du Loiret, nous avons appris par voie de presse la publication d’un arrêté du président du conseil général qui annonce l’abandon de sa mission d’accueil des enfants en danger lorsqu’il sont étrangers.
Nous nous insurgeons contre cette décision qui tend à placer le département dans l’illégalité pour des raisons purement comptables alors qu’il s’agit avant tout d’un drame humain, celui d’enfants isolés auxquels nous devons protection.
Les élus écologistes n’ont jamais nié la difficulté financière que crée cette situation. Depuis quelques mois, le gouvernement a mis en place un dispositif de répartition nationale dont nous attendons les effets.
A l’instar d’autres présidents départementaux de l’UMP, le président Doligé a choisi la voie de l’affrontement politicien avec le gouvernement, sur cette question comme sur biens d’autres. Nous souhaitons que l’intérêt des enfants reprennent le dessus dans ce débat et qu’il soit mis fin à la politique de terre brûlée en matière sociale dans le Loiret.

Estelle Touzin & Thierry Soler,
Conseillers généraux du Loiret