Le canton se repeuple

C’est avec plaisir et non sans fierté que j’assistais samedi dernier à un baptême écologiste à Mardié.

Les bébés, prénommés Yab et Lil, ont vu le jour le mois dernier en haut des cimes du bois de Latingy et si leur ramage se rapporte à leur plumage, ils seront un jour les phénix des hôtes de ces bois. Du moins si de funestes projets routiers et une carrière géante ne viennent pas envahir leur territoire.

En attendant, il faut beaucoup de patience et de précautions pour les apercevoir et les photographier comme peut le faire l’association Mardiéval qui propose les portraits de famille au grand complet où les parents encadrent les petits. La fête rassemblait donc tous ces naturalistes acharnés qui veillent sur la réintroduction des balbuzards pêcheurs dans notre région. Merci à eux.

Des remerciements appuyés leurs vinrent aussi du parrain du jeune Yab, Yann Arthus-Bertrand en personne, qui ne mâche pas ses mots dans une interview donnée à France-Bleu (la marraine de Lil est sans doute du même avis mais elle était retenue par une migration en Australie). Nous pouvons tous suivre le mot d’ordre « quand on veut on peut » en rejoignant l’initiative 10:10 de la Fondation Goodplanet. Sans oublier, pour ceux qui visitent le canton de Chécy, l’enquête publique en cours à propos de l’implantation d’une carrière à Mardié (des registres permettent de s’exprimer dans les mairies de Mardié, Donnery Chécy et Bou).