Communiqué : S’empoisonner « made in Loiret », c’est toujours s’empoisonner

Hier, lundi 1er octobre, le président du Conseil départemental, Marc Gaudet, et le président de la Chambre d’agriculture du Loiret, Michel Masson, ont annoncé leur volonté de travailler à un Projet alimentaire territorial (PAT). Ce serait une excellente nouvelle si ces acteurs et leurs propositions n’étaient pas bourrés de contradictions.
Parmi les points positifs, on peut citer l’attention portée à la consommation des produits de saison. De même, lutter contre le gaspillage permet d’acheter parfois moins en quantité mais plus en qualité des aliments.
Cependant, pour l’essentiel, le Conseil départemental et la Chambre d’agriculture se focalisent sur la relocalisation des approvisionnements de la restauration collective sans aucune garantie quant à la qualité sanitaire, sociale ou environnementale de l’alimentation.
Lire la suite