Communiqué : Métropole d’Orléans, petits arrangements entre ennemis

Le Conseil métropolitain d’Orléans Métropole se réunit aujourd’hui pour son installation et l’élection de son bureau exécutif après un scrutin compliqué par la pandémie de Covid-19 et par des modalités de représentation très peu démocratiques.

En effet, il s’agit d’une collectivité territoriale dont l’assemblée délibérante n’est pas élue sur la base d’un projet présenté par des candidats face à l’ensemble des habitants du territoire qu’elle administre. Les citoyen·ne·s de chacune des 22 communes ont été amené·e·s à se prononcer séparément dans une confusion avec l’élection des conseils municipaux qui est savamment entretenue. Or, les compétences de la Métropole sont souvent prépondérantes sur celles des communes et il est aberrant qu’elles ne soient pas débattues devant les électrices et les électeurs.

Malheureusement, cela conduit à ce que le projet politique métropolitain ne soit pas plus discuté par les élus eux-mêmes. Ainsi, dans l’agglomération d‘Orléans, les antagonismes personnels prennent le pas sur le débat relatif aux orientations politiques souhaitables pour la collectivité. Où et quand, par exemple, sera donc posée, avec les citoyen·ne·s concerné·e·s, la question de la gestion de l’eau ? Il est légitime que le collectif « À l’Eau Citoyenne » se mobilise aujourd’hui face à ce déni de démocratie.

En fin de compte, ce sont les ambitions personnelles des uns et des autres qui restent le seul enjeu du conseil métropolitain et de la répartition des postes qui s’annonce. Quel que soit le vainqueur(1), la Métropole n’en sortira pas gagnante et ne sera ni de droite ni de gauche ni même écologiste mais elle demeurera la résultante de compromis acquis douloureusement entre les intérêts disjoints des 22 communes qui la composent. C’est tout à fait regrettable pour faire face aux difficultés qui nous attendent à très court terme (épidémie, inégalités sociales, plan de relance) ou à moyen terme (climat, qualité de l’environnement).

(1) Manifestement, il semble que personne n’envisage que ce soit une femme qui l’emporte.

3 réflexions sur « Communiqué : Métropole d’Orléans, petits arrangements entre ennemis »

  1. Une bien triste soirée où un président de « gauche » est élu par les voix de la droite dure pour barrer la route à la candidature macron-compatible. Les ingrédients d’un beau marigot politique… Préparez-vous à 6 ans de bagarres stériles. Et pendant ce temps-là, le climat, la justice sociale & l »effondrement de la biodiversité ?

  2. Spéciale dédicace pour le Maire de Bou qui a tenté de faire entendre la voix des petites communes. Élu vice-président, mais forcé de démissionner pour laisser la place au sniper du maire d’Orléans. Chapeau !

  3. Thierry,
    Peux-tu me donner ton mail pour t’envoyer un communiqué de presse stp ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *