Un Conseil général de droite avec un gouvernement de gauche : que de lamentations !

Comme toute les sessions plénières, celle qui s’ouvrait ce matin débuta par une énumération des différents points à l’ordre du jour par le Président Doligé, lequel ne tarda par à basculer dans une bataille hargneuse contre le gouvernement en place. Eh oui, depuis un an, ce n’est plus Nicolas Sarkozy qui conduit la France : en admettant que l’on va toujours dans le mur, du moins n’y va-t-on plus assez vite au goût de l’UMP.
Continuer la lecture