Communiqué : Assez d’infrastructures qui dévorent les budgets et les terres agricoles !

Alors que le gouvernement s’acharne à poursuivre le projet de nouvel aéroport nantais à Notre-Dame-des-Landes, d’autres infrastructures imposées, inutiles et coûteuses refont surface dans le Loiret. D’un côté, le conseil général organise cette semaine une réunion à Sully-sur-Loire pour une concertation de pure forme. De l’autre, un certain nombre d’élus frustrés se réveillent, un an après que le même débat, à Jargeau, a suscité un élan d’hostilité contre les projets routiers départementaux.

Ces projets de franchissement de la Loire sont en effet totalement disproportionnés avec les problèmes que pose la circulation automobile. Dans une période où l’on prend enfin conscience que l’équilibre du budget est une chose sérieuse, il serait dramatique qu’Eric Doligé continue à endetter le Loiret avec la même constance avec laquelle Nicolas Sarkozy a plongé le pays dans le rouge. Il faut en finir avec les investissements ruineux qui ne traduisent que l’entêtement des décideurs à laisser leur marque dans le paysage. Notre territoire n’a plus besoin de ces infrastructures coûteuses, ainsi que l’affirmait M Nicolas Bouzou, économiste renommé que l’Agence de développement économique du Loiret avait convié à son assemblée générale en juin. C’est d’ailleurs également l’opinion majoritaire des Loirétains qui répondaient en septembre à un sondage du Conseil général en estimant à 87% que le réseau routier départemental est suffisamment développé.

Outre le gaspillage des finances publiques, les projets du Conseil général et l’aéroport de Notre-Dame des Landes ont en commun le gaspillage des terres cultivables et la destruction de l’environnement. Après l’autoroute A19 qui a remplacé les champs par un long ruban de bitume inemployé, le Conseil général serait plus avisé de préserver des espaces agricoles et de soutenir les paysans qui les cultivent. Cela est également valable pour les espaces naturels, d’autant que la multiplication des routes ou des aéroports entretient les modes de déplacement les plus polluants au détriment des alternatives qui permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Moins d’agriculture, plus de camions, cela semble la seule vision d’avenir de la majorité départementale.

Les élus écologistes continueront au contraire de prôner un aménagement du territoire plus en accord avec les besoins des habitants du Loiret aujourd’hui et ceux des générations futures.

Estelle Touzin & Thierry Soler
Conseillers généraux du Loiret

Une réflexion au sujet de « Communiqué : Assez d’infrastructures qui dévorent les budgets et les terres agricoles ! »

  1. Ping : Assez d’infrastructures qui dévorent les budgets et les terres agricoles ! | EELV Orleanais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *