Le canal d’Orléans

La cale à Girard Le pont Auger
La cale à Girard Le pont Auger

Le canal d’Orléans traverse notre canton sur un peu plus de 12 km. Plus aucun bateau ne le parcourt depuis fort longtemps et il a été désaffecté en 1954. Faute de courant et de brassage des eaux, il est aujourd’hui par endroit envasé et envahi par une végétation flottante de nénuphars jaunes. Ses rives sont souvent jardinées par les riverains mais par endroit on peut encore trouver de la végétation naturelle composée de Baldingère, de Lysimaque commune, de Salicaire commune, de Liseron des haies, de Houblon etc…

Nénuphar jaune Liseron des haies
Nénuphar jaune Liseron des haies
Lysimaque commune Salicaire commune
Lysimaque commune Salicaire commune

Les talus herbeux et ombragés sont tapissés d’Allaire officinale, de Grande Chélidoine, de Lamier maculé, de Chérophylle penché, d’Ortie dioïque etc …

Cerfeuil penché Géranium herbe à Robert
Cerfeuil penché Géranium herbe à Robert
Alliaire Grande chélidoine
Alliaire Grande chélidoine

Les oiseaux sont peu nombreux sur le canal ; la Rousserolle effarvatte occupe les Baldingères alors que le Canard colvert et la Poule d’eau cachent leurs nichées dans les infractuosités des rives. Si le Castor emprunte quelque fois le canal, un autre rongeur, le Ragondin, est beaucoup plus abondant et pose quelques problèmes en creusant de nombreuses galeries dans les rives friables.

Gallinule poule d'eau Rousserolle effarvatte
Gallinule poule d’eau Rousserolle effarvatte
Ragondin1 Ragondin2
Ragondins