L’ancien maire de Mardié se croit tout permis

Dans son édition du mardi 1er juin 2021, la République du Centre rapporte des propos de M Christian Thomas, ancien maire de Mardié et candidat à l’élection départementale, selon lesquels il n’aurait « jamais vu [ses] conseillers départementaux sur la commune ».

Je tiens à dénoncer ce mensonge éhonté qui contredit totalement mon engagement indéfectible auprès des Loirétaines et des Loirétains pendant les deux mandats que j’ai exercé, et ce dans n’importe quel endroit du territoire départemental.

Bien entendu, j’ai tout particulièrement été présent dans les communes de ma circonscription électorale dont Mardié fait partie. M Thomas m’y a forcément « vu » à de très nombreuses reprises quand il était maire, qu’il s’agisse de cérémonies officielles, inaugurations, assemblées et fêtes associatives ou populaires, rencontres des élus du canton, permanences régulières en mairie, pilotage et coordination du Point Info Tourisme … et même fréquentation de certains commerces locaux peut-être plus souvent que M Thomas lui-même.

Rien que l’agenda disponible sur ce blog et concernant le mandat qui s’achève contient pas loin d’un événement « officiel » par mois auquel j’ai participé à Mardié (ou que j’ai organisé avec Vanessa Slimani), très souvent en présence de M Thomas.

Mais peut-être n’acceptait-il pas très bien d’avoir à ses côtés un élu écologiste et de gauche ?

Je m’insurge donc contre l’accusation portée par M Thomas, incapable de reconnaître le travail de l’un de ses pairs ou prêt à tous les coups bas pour se mettre en avant.

Cette revendication malhonnête de « proximité » ne risque pas de rehausser la confiance de nos administrés dans leurs élus. D’autant que la véritable proximité que l’on doit attendre de conseillers départementaux, c’est celle qui consiste à être proche de toutes celles et tous ceux qui souffrent partout dans le Loiret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *